Open Nav

SSRA La Baronnais :
Soins de Suite et de Réadaptation en Addictologie

Présentation et missions

L’établissement La Baronnais est un établissement de Soins de Suite et de Réadaptation en Addictologie d’une capacité de 65 lits en hospitalisation complète et 13 places en hôpital de jour.
Il accueille des hommes et des femmes à partir de 18 ans souhaitant travailler sur l’ensemble des conduites addictives, relatives aux produits et comportements (ex : alcool, tabac, cannabis, cocaïne, alimentation, internet, jeux…).

SSRA La baronnais

L’établissement propose des soins individualisés prenant en compte les difficultés propres de chaque patient.
Pendant le temps d’hospitalisation à temps plein (entre 6 à 12 semaines), nous proposons d’expérimenter l’arrêt de toutes les conduites addictives. L’élaboration d’un contrat de soins entre le patient et le médecin se fait au bout de 15 jours.
Pendant le temps d’hospitalisation à temps partiel (de jour), le contrat de soin peut s’orienter, à la demande du patient et après une évaluation médicale pour discuter de sa pertinence, soit vers un maintien de l’arrêt des consommations/comportements addictifs, soit vers un accompagnement au contrôle des consommations.

Soins de Suite et de Réadaptation en Addictologie La Baronnais

6 rue de la Neustrie
CS 8 - 44344 BOUGUENAIS Cedex

Tél — 02 40 26 94 00

Quelques chiffres

450 patients accueillis en hospitalisation complète chaque année
150 patients annuels accueillis en hôpital de jour
42 professionnels soignants

Admission et accueil

La demande d’admission (lien de téléchargement / sur demande au 02 40 26 94 00) est à remplir avec votre médecin traitant. La demande peut également est effectuée par le biais d’un professionnel de santé en cas d’hospitalisation préalable dans un service de soins (dispositif Trajectoire).

La demande d’admission est étudiée en Commission Médicale. En cas d’avis favorable, une consultation médicale de préadmission est organisée afin d’organiser l’entrée du patient (date, outils de soins…).

Prise en charge et parcours de soin

Les différentes possibilités d’hospitalisation (de jour ou complète) sont étudiées avec le médecin addictologue responsable de l’admission et de la prise en charge au sein de l’établissement.

Le temps d’hospitalisation complète peut durer de 6 à 12 semaines.
L’hôpital de jour permet un temps d’hospitalisation à temps partiel (de 9h à 17h30, déjeuner au sein de l’établissement). Après 2 semaines complètes (5 jours par semaine), une diminution progressive de 5 à 1 jour par semaine est envisagée. Cette démarche peut s’étaler sur plusieurs mois.

Il est possible de passer d’une hospitalisation complète à une hospitalisation de jour (et inversement).

Admission et accueil

Les outils de soins sont proposés
au patient pour :

  • récupérer les capacités (physiques, neurologiques, psychiques…) fragilisées par l’addiction
  • réfléchir aux situations à risque
  • expérimenter sa capacité à vivre en harmonie avec lui-même et avec les autres
  • adapter au mieux la démarche de soin individualisée
  • élaborer un projet d’avenir
  • amorcer une réinsertion socio-professionnelle

Les outils en individuel :

  • les consultations médicales
  • les entretiens avec les différents professionnels de santé (infirmiers, aides-soignants, aides médico-psychologiques, ergothérapeutes, psychomotriciens, assistants du service social, éducateurs sportifs
  • des séances d’hypnose
    (sur prescription médicale)

Les outils en groupes :

  • autour de l’axe corporel : la remise en forme, la relaxation, la sophrologie, la psychomotricité par le biais de réalisations concrètes et de développement de la créativité
  • utilisation de la parole : les groupes de parole, les groupes d’informations et d’éducation à la santé axés sur les thérapies cognitives et comportementales et émotionnelles : les groupes de prévention de rechute et les groupes d’entraînement à l’affirmation de soi

Équipe :

Une équipe pluridisciplinaire intervient tout au long de la prise en charge :

  • médecins addictologues
  • médecins psychiatres
  • secrétaires médicales
  • infirmiers de jour et de nuit
  • aides-soignants et aides médico-psychologiques (jour et nuit)
  • psychologues
  • ergothérapeutes
  • assistants sociaux
  • éducateurs sportifs
  • psychomotriciens

Les locaux d’hébergement :

Les locaux d’hébergement, de soins et de détente du SSRA de la Baronnais se situent au cœur d’un parc arboré et aménagé.

  • des chambres individuelles avec sanitaires
  • une salle de restauration avec choix des menus

Les locaux de soins :

  • des bureaux pour les entretiens individuels
  • une salle de psychomotricité
  • une salle de remise en forme avec des appareils de sport (vélos, tapis roulants, appareil de musculations…)
  • une salle de relaxation / sophrologie
  • une salle multimédia
  • une salle polyvalente
  • deux salles d’ergothérapie

Les espaces de détente :

  • trois salons de télévisions
  • un espace découverte avec magazines et jeux
  • une bibliothèque en accès libre
  • un espace de jeux d’enfants
  • un terrain de pétanque
  • une salle de ping-pong
  • une salle de repos pour les patients en hôpital de jour

FAQ

  • Est-ce que je peux venir sans rendez-vous ?
    Non, vous devez prendre un rendez-vous avec votre médecin traitant, addictologue ou psychiatre qui établira une demande d’admission. Si cette demande est considérée comme adéquate par le collège médical, une consultation de préadmission vous sera proposée. D’ailleurs, une hospitalisation ne peut pas se faire en urgence, il faut au préalable une consultation de préadmission et que votre état psychique et physique soit stabilisé.
  • Si je ne veux pas qu’on sache que je suis hospitalisé pour l’extérieur est-ce que ce sera possible ?
    Oui, il vous faudra nous le préciser lors de votre arrivée dans l’établissement.
  • Je n’habite pas la région, puis-je venir ?
    Il est souvent plus pertinent de réaliser un soin à proximité de chez vous, notamment pour mieux articuler vos soins et votre projet de vie après votre sortie. Cependant nous accueillons aussi des patients hors région dans certains cas. Nous étudierons votre dossier.
  • Les délais d’attente entre l’envoi du dossier d’admission et l’admission sont-ils longs ?
    Tout dépend des périodes mais nous sommes rarement à plus d’un mois de délai pour une admission. En attendant le jour d’admission, votre médecin traitant ou médecin addictologue ou nous-mêmes par téléphone ou sur rendez-vous, pourrons vous accompagner. N’hésitez pas à nous contacter.
  • Visiter l’établissement avant pour se décider, est-ce possible ?
    Oui, bien sûr. Si vous le souhaitez, vous pouvez visiter le premier jeudi de chaque mois sur prise de rendez-vous à l’accueil.
  • Vais-je devoir débourser de l’argent pendant la cure ?
    Normalement non, vous ne devez pas avoir à régler quoique ce soit pour participer aux activités thérapeutiques. Le séjour est pris en charge par l’assurance maladie et par votre mutuelle ou la CMU. Avant votre entrée, nous ferons le point avec vous.
  • Quelle est ma situation vis-à-vis de mon employeur ?
    Un arrêt de travail sera établi en début de séjour par le médecin qui sera responsable de votre prise en charge dans l’établissement.
  • Je consomme de l’alcool, mais aussi du cannabis, du tabac ou autres produits et médicaments psychotropes… suis-je au bon endroit ?
    Oui, nous accueillons toutes les personnes ayant des conduites addictives produits et comportements. Nous vous proposerons systématiquement un accompagnement au sevrage tabagique avec des substituts nicotiniques. Nous ferons ensemble le point sur vos traitements, ceux prescrits par votre médecin et ceux que vous prenez en plus éventuellement. Nous évaluerons ensemble quels sont les traitements qui vous sont nécessaires, quels sont les traitements qui sont en mésusage ou liés à une éventuelle consommation d’alcool. Nous mettrons en place, avec vous, une stratégie pour un sevrage progressif.
  • J’ai un traitement de substitution (méthadone ou subutex) : est-ce un problème ?
    Non ce ne sera pas un problème. Nous pourrons vous accueillir avec votre traitement que nous prescrirons au cours des soins, au même titre que vos autres traitements.
  • On parle beaucoup de réduction de la consommation, réduction des risques ; comment cela est-il intégré dans les soins proposés, le programme thérapeutique ?
    Durant l’hospitalisation à temps complet, une pause avec les produits ou comportements addictifs est visée mais elle n’est pas forcément nécessaire pour tous les autres produits ou comportements quand ceux-ci ne sont pas problématiques. L’évaluation réalisée lors des consultations de préadmission et d’admission vous guidera pour poser des objectifs de soins avec le médecin. Sur le temps d’hôpital de jour, nous pourrons vous accompagner à travailler sur une réduction des consommations / comportements dans votre quotidien si tel est votre objectif.
  • Existe-t-il un accompagnement pour l’entourage ?
    Oui, nous vous proposons plusieurs modalités en fonction de vos besoins. - Une réunion entourage qui a lieu tous les mois au vu d’un calendrier établi par trimestre. - Des entretiens familiaux ou des entretiens de couples. - Un groupe de couples basé sur 3 séances minimum. Par ailleurs, vous pouvez déjeuner ou dîner avec un membre de votre entourage si vous le souhaitez. La personne de votre choix pourra assister, si vous le souhaitez, à la consultation de préadmission lors de votre entrée. Nous ne transmettons aucune information vous concernant à qui que ce soit sans vous en avoir parlé. Lorsque les familles et les proches nous interrogent, nous expliquons l’hospitalisation en général, nous répondons aux questions sur la maladie mais strictement rien sur vous ou votre parcours. C’est vous et vous seul qui pouvez expliquer où vous en êtes, ce que vous faites et comment vous allez. Seule, votre personne de confiance peut être informée s’il y a nécessité. Nous pouvons cependant contacter votre entourage, à votre demande et avec vous, ou rencontrer vos proches avec vous lors d’entretiens. Nous enverrons un compte rendu d’hospitalisation à votre médecin traitant et/ou médecin spécialiste que vous nous indiquerez et selon votre accord.
  • Et si je me sens fragile après l’hospitalisation ?
    Vous pouvez contacter votre médecin traitant, addictologue, psychiatre ou nous appeler si vous avez besoin d’être écouté et orienté. Dans certains cas, nous pouvons envisager des séjours séquentiels d’une à deux semaines, une à trois fois en consolidation, suite à une hospitalisation à temps plein, à distance.

Partenaires du SSRA La Baronnais

CSAPA Les Apsyades : Centres de Soins et d’Accompagnement et de Prévention en Addictologie

FNESAA : Fédération Nationale des Etablissements de Soins et d’Accompagnement en Addictologie (Elle regroupe les structures gestionnaires d’établissements non lucratifs, de Soins de Suite et de Réadaptation, médico-sociaux ou de Centres d’Hébergement et de Réinsertion Sociale. Elle a pour spécialité la thérapie de la dépendance à l’alcool, associée ou non à d’autres produits).

FEHAP : Fédération des Etablissements Hospitaliers et d’Aide à la Personne privés non lucratifs (La FEHAP intervient auprès des pouvoirs publics pour défendre les intérêts et les valeurs du secteur hospitalier privé non lucratif. Elle conseille et informe ses adhérents sur les questions RH et l’évolution de la législation. Enfin elle organise des formations pour ses adhérents permettant de rester en prise et d’anticiper les évolutions du secteur).

FA : Fédération Addiction (La Fédération addiction fédère des dispositifs et des professionnels du soin, de l’éducation, de la prévention, de l’accompagnement et de la réduction des risques. Son but est de constituer un réseau au service des professionnels. Elle accompagne les usagers dans une approche médico psycho sociale et transdisciplinaire des addictions.)

URAA : Union Régionale des Acteurs en Addictologie (La SRAE addictologie des Pays de la Loire a été créée à la demande de l’ARS  par  l’URAA pour renforcer la dynamique d’acteurs dans le champ de l’addictologie. Elle mène des projets concourant à la qualité des pratiques professionnelles, au développement de l’expertise et du recours. La SRAE a également une mission d’information vers les acteurs et le grand public).

ANPAA : Association National de Prévention en Alcoologie et en Addictologie

CSAPA OPPELIA (Le Triangle et La Rose des Vents: Association de prévention et de soins en addictologie

CHU de Nantes

Centre hospitalier Georges Daumezon

Hôpital de Vertou

Clinique Saint Augustin

Hôpital d’Ancenis

Hôpital de Guérande (La Saline)

Hôpital de Pornic

Hôpital de Châteaubriant